Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Nicofo

jeudi 4 juillet 2013

Installation du lecteur de carte d'identité belge

eID Pour pouvoir utiliser le lecteur de carte d'identité électronique sous linux, rendez-vous sur la page officielle du gouvernement. Vous y trouverez les liens pour installer les programmes "eid-mw" et "eid-viewer" sous Fedora et Ubuntu.
Pour Fedora, les programmes ne sont disponibles que jusque Fedora 16 (alors que Fedora 19 est sortie avant-hier), mais ces versions sont néanmoins utilisables pour Fedora 17 et 18 (à vérifier pour F19).

Logiciel eID middleware
Seul ce logiciel est nécessaire pour pouvoir s'identifier avec sa carte d'identité sur internet (par exemple pour utiliser taxonweb).
L'installation se fait en installant le rpm de Fedora 16 associé à votre architecture. Par exemple :
sudo yum install http://eid.belgium.be/fr/binaries/eid-mw-4.0.4-0.1253.fc16.i686_tcm226-178314.rpm
Ensuite redémarrer votre navigateur et ... remplissez vos impôts :-(

eID viewer
Ce logiciel permet juste de visualiser les données contenues sur votre carte d'identité électronique, d'en changer le code PIN, ...
L'installation est plus délicate car requiert java openjdk 1.6 or seule la version 1.7 est disponible à partir de Fedora 17. Cependant pas de soucis, eid-viewer fonctionne aussi avec cette version 1.7 : on peut forcer son installation par (pour la version 32 bits) :
sudo rpm -Uhv --nodeps http://eid.belgium.be/fr/binaries/eid-viewer-4.0.4-0.146.fc16.i686_tcm226-178469.rpm

dimanche 27 janvier 2013

Intégration de GRUB2 dans KDM

Depuis déjà quelques temps (KDE 4.7), KDM a la possibilité de s'intégrer avec GRUB2. Ça signifie qu'il est possible via KDM de redémarrer la machine sur n'importe quelle entrée de GRUB (autre noyau, autre OS, ...) sans changer la valeur par défaut.
Il suffit, dans le menu pour éteindre le PC, de cliquer sur la petite flèche verte du bouton "Redémarrer" :


Par contre cette option bien pratique n'est pas activée par défaut sur Fedora (1). Voici la marche à suivre pour en profiter :
  • utiliser KDM ! Si GDM est utilisé, exécuter les commandes suivantes et redémarrer :
    systemctl disable gdm.service
    systemctl enable kdm.service
  • dans les options de KDM, sélectionner GRUB2 comme gestionnaire de démarrage : systemsettings > Login Screen > Shutdown > Boot Manager : choisir Grub2.
  • ajouter l'option GRUB_DEFAULT=saved dans le fichier /etc/default/grub . Comme après chaque modification de ce fichier, lancer grub2-mkconfig -o /boot/grub2/grub.cfg . Dès la fin de cette commande, la petite flèche verte va apparaître sur le bouton "Redémarrer", aussi bien dans la session utilisateur que directement dans KDM.
(1) le projet Fedora empêche que GRUB2 soit intégré par défaut dans KDM à cause de SELinux (voir ce bug).

En cas de mise à jour du noyau

Grubby (= une absurdité made in Fedora qui fait la même chose que les outils fournis par grub (grub2-mkconfig, ...) mais en mal) est buggué (notamment ce bug qui date de Fedora 16 !) et, à chaque mise à jour du noyau, casse le fichier /boot/grub2/grub.cfg de sorte que KDM ne fonctionne plus avec GRUB2.
La commande suivante, à exécuter après chaque mise à jour du noyau, résout le problème (une autre solution est de relancer grub2-mkconfig -o /boot/grub2/grub.cfg) :
sed -i "s/^set default=\"0\"$/set default=\"\${saved_entry}\"/" /boot/grub2/grub.cfg
Cette opération est faite automatiquement si vous faites les mises à jour de Fedora avec la dernière version de checkUpdate (v. le billet Applet de notification de mises à jour).

dimanche 20 juin 2010

Installation du lecteur de carte d'identité belge (Fedora < 16)

Pour Fedora > 16 : voir cette page
Mise à jour : 07/06/2011

eID Pour pouvoir utiliser le lecteur de carte d'identité électronique sous linux, rendez-vous sur la page officielle du gouvernement. Vous y trouverez les liens pour installer le programme "beid" sous Fedora 12 et Ubuntu 9.10.
Pour Fedora 12 : pas de problème, suivez simplement le lien donné et installez-le (install.sh).
Cet article détaille comment l'installer sous Fedora > 12.

Installation sous Fedora 13, 14 et 15
Exécutez le programme donné ci-dessus pour Fedora 12 (install.sh). Une fois l'installation terminée, il y a encore 2 opérations à faire car cela ne fonctionne pas directement sous Fedora > 12 :
  • le script install.sh essaye d'installer le paquet xerces-c-2.8.0. Or ce paquet n'est plus disponible sous cette version avec Fedora > 12. Vous devez installer manuellement la version de Fedora 12 :
    rpm -Uhv http://archives.fedoraproject.org/pub/archive/fedora/linux/releases/12/Everything/i386/os/Packages/xerces-c-2.8.0-5.fc12.i686.rpm
    Remarque : lors de la prochaine mise à jour de Fedora, attention de ne pas installer la mise à jour de xerces-c.
  • Le script a installé ses propres librairies Qt, rendant inutilisables la plupart des programmes de KDE ! Cependant c'est très facile à corriger. En root : supprimer les lignes
    /usr/local/lib
    /usr/local/lib/beidqt
    /usr/local/lib/siscardplugins
    du fichier /etc/ld.so.conf et relancer ldconfig .
    À noter : ce problème a été corrigé récemment mais n'est pas encore accessible sur la page eID du gouvernement. Cependant le nouveau fichier d'installation est disponible sur la page eID de google code.
Utilisation de la carte de d'identité avec Firefox
Pour remplir votre déclaration d'impôts (dépêchez-vous il ne reste que quelques jours ;-) ), suivez les instructions dans les manuels à votre disposition. Vous devrez installer ce module à Firefox : Belgium eID.
Remarque : pensez à redémarrer firefox après l'installation du logiciel eID.
Firefox 4 : si firefox renvoie le message d'erreur suivant :
Secure Connection Failed
An error occurred during a connection to ccff02.minfin.fgov.be.
Renegotiation is not allowed on this SSL socket.
(Error code: ssl_error_renegotiation_not_allowed)
modifiez (à l'adresse about:config) la valeur de la clé security.ssl.renego_unrestricted_hosts à ccff02.minfin.fgov.be (au lieu de vide ; si non vide, à ajouter en séparant par une virgule)
Ça ne fonctionne toujours pas ? C'est normal depuis la dernière version de tax-on-web, non compatible avec Firefox 4. Voyez ici la solution.

Édit 17/11/10 en cas de réinstallation de Fedora : si comme moi vous avez réinstallé Fedora entièrement, mais en conservant la partition /usr/local (où le logiciel est installé), pas besoin cependant de réinstaller tout : [afficher/cacher]

Alternative (non testée)
La page de téléchargement de eID sur google code contient le middleware en format rpm - version "unofficial" ; il installe également l'extension firefox (mais n'intègre pas l'application beidgui).

Pour Fedora > 16 : Installation du lecteur de carte d'identité belge sous Linux

mercredi 25 novembre 2009

Fedora moche ?

En démarrant pour la première fois Fedora 12, je tombe face à

  1. un grub moche : il n'y a pas d'image de fond. En fait c'est un bug connu depuis... Fedora 10 !
  2. un thème plymouth moche (l'animation du démarrage) : alors que plymouth permet de faire de très belles choses, quelle idée de l'utiliser pour remplir un bête petit logo blanc au milieu de l'écran (qui se transforme en logo Fedora à la fin). C'est le thème "charge".
  3. un gdm moche (écran de login) (et toujours non configurable).
Bien sûr, ceci est avant tout une question de goût.
Néanmoins, pas de problème :
  1. pour retrouver un grub normal, il suffit d'ajouter la ligne
    verbose=0
    dans le fichier /etc/grub.conf (comme précisé dans le rapport de bug)
  2. le thème plymouth ne vous plaît pas ? Il n'y a qu'à en installer un autre ! Un certain nombre (en fait 5) sont disponibles dans le dépôt Fedora (yum list \*plymouth-theme\*). Pour ma part, j'ai réinstallé le thème solar de Fedora 10. L'installation et la configuration de plymouth se font par les 3 commandes suivantes :
    yum install plymouth-theme-solar
    plymouth-set-default-theme solar
    /usr/libexec/plymouth/plymouth-update-initrd
  3. Vous n'aimez pas gdm ? Ben y'a qu'à utiliser kdm à la place ! (d'autant plus si vous utilisez KDE). Pour cela (après l'avoir installé (yum install kdm) si nécessaire) :
    echo "DISPLAYMANAGER=KDE" > /etc/sysconfig/desktop
Et voilà, tout le monde est content ;-)

vendredi 17 octobre 2008

Comment lancer Compiz au démarrage de Gnome en UNE instruction

Voici une petite astuce qui permet de lancer Gnome avec Compiz directement activé : exécutez simplement l'instruction suivante :
  • si vous avez une version de Gnome ≥ 2.24 (ex. : Fedora 10) :
gconftool-2 --set --type string /desktop/gnome/session/required_components/windowmanager "env LIBGL_ALWAYS_INDIRECT=1 compiz --sm-client-id default1 ccp"
  • si vous avez une version de Gnome plus ancienne (ex. : Fedora ≤ 9) :
gconftool-2 --set --type string /apps/gnome-session/rh/window_manager "env LIBGL_ALWAYS_INDIRECT=1 compiz --sm-client-id default1 ccp"
ensuite déloguez-vous et reloguez-vous (1). Gnome s'exécutera avec Compiz directement, c'est-à-dire sans passer par metacity (le gestionnaire de fenêtres classique de Gnome), ce qui est beaucoup plus efficace.

En effet, l'autre moyen d'avoir Compiz à chaque démarrage consiste à ajouter fusion-icon dans les programmes exécutés au démarrage de Gnome (Système > Préférences > Personnel > Session). À chaque nouvelle session, Gnome est alors démarré normalement avec metacity, puis fusion-icon est exécuté, lequel lance compiz en remplacement de metacity. Ce dernier a donc été exécuté... pour rien !

(1)
Si vous l'aviez ajouté, n'oubliez pas de supprimer fusion-icon des programmes lancés au démarrage de Gnome.

Continuer à utiliser fusion-icon
Si vous voulez toujours avoir fusion-icon à portée de main (ou de clic), ajoutez "fusion-icon -n" dans les programmes exécutés au démarrage de Gnome. L'option -n empêche juste fusion-icon de relancer Compiz une nouvelle fois.

Help, je n'ai pas de contours de fenêtres
Pas de panique, ceci pourrait se produire si vous n'avez encore jamais utilisé Compiz. Lancez fusion-icon, puis clic droit sur son l'icône (dans la barre des tâches) > Select Window Decorator > GTK Window Decorator.
Une autre solution est d'utiliser emerald comme décorateur de fenêtres. En effet c'est celui-ci qui est utilisé par défaut par Compiz.

Ne plus utiliser compiz
Vous voulez supprimer le démarrage de Compiz avec Gnome ? Lancez :
  • si vous avez une version de Gnome ≥ 2.24 (ex. : Fedora 10) :
gconftool-2 --set --type string /desktop/gnome/session/required_components/windowmanager metacity
  • si vous avez une version de Gnome plus ancienne (ex. : Fedora ≤ 9) :
gconftool-2 --set --type string /apps/gnome-session/rh/window_manager metacity

À voir aussi : Fedora et Compiz Fusion : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Compiz, fusion-icon, emerald, etc...

mercredi 10 septembre 2008

Serveurs Fedora réparés

Après environ un mois d'indisponibilité, les serveurs de Fedora fonctionnent à nouveau et les les mises à jour peuvent enfin s'effectuer.
En effet, en allumant Fedora ce soir, j'ai eu droit au message suivant :


Pour rappel, une tentative d'intrusion sur les serveurs Fedora avait provoqué la fermeture des dépôts pour éviter tout risque de sécurité lié à une corruption de paquets. Les équipes de Fedora ont réagit en générant une nouvelle clé destinée à signer les paquets. Ceux-ci sont à présent disponibles sur un nouveau dépôt.
Le paquet fedora-release est la mise à jour qui permettra à Fedora (yum ou PackageKit) de se connecter sur ces nouveaux dépôts pour les futures mises à jour.
En effet, comme le montre l'image suivante, une fois ces mises à jour de sécurité installées, une quasi centaine de mises à jour nous attend sur le nouveau dépôt updates-newkey (relancer yum update) !

jeudi 10 juillet 2008

Changer de java : "alternatives"

Java Par défaut (sous Fedora 9), une implémentation libre de java est déjà installée : il s'agit de "openjdk" (rpm java-1.6.0-openjdk) (Rem : "gcj" est aussi installé).

Cette version est directement utilisable :
$ java -version
java version "1.6.0"
OpenJDK  Runtime Environment (build 1.6.0-b09)
OpenJDK Client VM (build 1.6.0-b09, mixed mode)
Mais si pour une raison ou une autre vous voulez utiliser la version officielle de java, voici comment faire :
  1. Téléchargez java depuis cette page (Fichier "Linux RPM (fichier auto-extractible)")
  2. En root, exécutez-le (sh jre*.bin)
À ce stade, le java de Sun est installé mais c'est toujours son implémentation libre qui s'exécute via la commande "java". Pour utiliser par défaut le java de Sun, on peut profiter de la méthode de "alternatives" : (en root)
# alternatives --install /usr/bin/java java /usr/java/default/bin/java 3
# alternatives --config java
There are 3 programs which provide 'java'.

  Selection    Command
-----------------------------------------------
*+ 1           /usr/lib/jvm/jre-1.6.0-openjdk/bin/java
   2           /usr/lib/jvm/jre-1.5.0-gcj/bin/java
   3           /usr/java/default/bin/java

Enter to keep the current selection[+], or type selection number:
et choisissez "3". Dorénavant :
$ java -version
java version "1.6.0_06"
Java(TM) SE Runtime Environment (build 1.6.0_06-b02)
Java HotSpot(TM) Client VM (build 10.0-b22, mixed mode, sharing)
Remarques
- Pour revenir à l'implémentation libre de java, exécutez "alternatives --auto java".
- Si vous voulez supprimer l'option java de Sun dans alternatives, exécutez "alternatives --remove java /usr/java/default/bin/java"

À voir aussi : Plugin java pour Firefox

dimanche 29 juin 2008

Plugin Java pour Firefox

Java Par défaut (sous Fedora 9), une implémentation libre de java est déjà installée : il s'agit de "openjdk" (rpm java-1.6.0-openjdk) (Rem : "gcj" est aussi installé).

Le plugin pour Firefox est également installé et directement opérationnel (rpm java-1.6.0-openjdk-plugin). Rendez-vous à la page de test de Java pour vous en assurer.

Mais si pour une raison ou une autre* vous voulez installer la version officielle de java, voici comment faire :
  1. Téléchargez java depuis cette page (Fichier "Linux RPM (fichier auto-extractible)")
  2. En root, exécutez-le (sh jre*.bin)
  3. Utilisez "alternatives" pour que firefox utilise ce plugin et non le libre (en root) :
    Firefox >= 3.6
    alternatives --install /usr/lib/mozilla/plugins/libjavaplugin.so libjavaplugin.so /usr/java/default/lib/i386/libnpjp2.so 2
    alternatives --config libjavaplugin.so
    
    Firefox <3.6
    alternatives --install /usr/lib/mozilla/plugins/libjavaplugin.so libjavaplugin.so /usr/java/default/plugin/i386/ns7/libjavaplugin_oji.so 2
    alternatives --config libjavaplugin.so
    
    et choisissez "2" à la commande précédente (ou du moins le code correspondant à /usr/java/default/...).
Remarque : autre méthode : il est possible de se passer de alternatives :
  1. Créez le lien du plugin java dans le répertoire des plugins de Firefox (en root) :
    cd /usr/lib/mozilla/plugins/
    #Fedora >=3.6 :
    ln -s /usr/java/default/lib/i386/libnpjp2.so .
    #Fedora <3.6 :
    ln -s /usr/java/default/plugin/i386/ns7/libjavaplugin_oji.so .
  2. Désinstallez le plugin libre (yum remove java-1.6.0-openjdk-plugin)
Il ne vous reste plus qu'à vérifier votre installation à la même page que ci-dessus (après avoir redémarré Firefox).

* Dans mon cas, bien que le plugin libre fonctionnait d'après la page de test de Java, il ne fonctionait pas sur d'autres sites.

À voir aussi : Changer de java grâce à "alternatives"

samedi 24 mai 2008

Fedora et Compiz Fusion

Fedora 9 à peine installé, j'ai voulu installer Compiz Fusion. Pas besoin, il est déjà installé en fait, mais dans une version un peu... allégée : on trouve juste dans le menu System > Preferences > Look and Feel l'application fort dépouillée Desktop Effects :

Desktop Effects
Ça a bien pour effet de lancer compiz, mais il faut avouer que les possibilités (réglages, effets 3D) ne sont pas nombreuses !

1) Compiz Fusion
On va arranger ça en installant quelques plugins : compiz-fusion ! Installez les paquets suivants suivant votre méthode préférée (yum install ou le nouveau "Add/Remove Software" - PackageKit) :
compiz-fusion
compiz-fusion-gnome
compiz-fusion-extras
compiz-fusion-extras-gnome
2) CompizConfig Setting Manager
C'est bien mais on ne sait rien faire avec ça ? Pour pouvoir configurer compiz et tous ses effets, il faut encore installer CompizConfig Settings Manager, ccsm de son petit nom : installez les paquets suivants :
ccsm
compizconfig-backend-gconf
compizconfig-backend-kconfig
Rendez-vous maintenant dans System > Preferences > Look and Feel et lancez CompizConfig Setting Manager :

compiz-fusion CompizConfig Setting Manager Fedora
Remarque : compiz peut enregistrer ses paramètres de trois manières différentes ("backend") : via gconf (le gestionnaire de configuration de Gnome), kconfig (idem pour KDE) ou dans un fichier (~/.config/compiz/compizconfig/). Pour que vos modifications soient prises en compte, assurez-vous que CompizConfig Setting Manager utilise le même mode de configuration (à savoir : Desktop Effects lance compiz avec le backend gconf) : dans Preferences, sélectionnez le backend souhaité :

compiz-fusion CompizConfig Setting Manager Fedora backend gconf
Pour lancer compiz avec un autre backend : voir le point 5 ci-dessous.

3) Emerald
En installant compiz, vous pouvez aussi installer un décorateur de fenêtres entièrement configurable en remplacement du décorateur de fenêtre par défaut de Gnome ou KDE :
emerald
emerald-themes
Pour l'utiliser, le plus simple est de passer par fusion-icon ou par la commande emerald --replace.

4) Fusion Icon
Encore un petit gadget ? Vous pouvez installer Fusion Icon, une icône qui permet en quelques clics de lancer/arrêter compiz, de le configurer, changer de décorateur de fenêtres, etc. Installez les paquets suivants (le premier pour Gnome, le second pour KDE) :
fusion-icon-gtk
fusion-icon-qt
Il est accessible dans le menu System Tools ou via la commande fusion-icon.

Fusion icon Fedora
5) Utiliser compiz manuellement
En ligne de commande, vous pouvez lancer compiz via l'une de ces deux commandes :
compiz --replace --ignore-desktop-hints gconf    #backend gconf                - OU -
compiz --replace --ignore-desktop-hints ccp      #backend configuration dans un fichier
Si vous obtenez le message
compiz (core) - Fatal: GLX_EXT_texture_from_pixmap is missing
compiz (core) - Error: Failed to manage screen: 0
compiz (core) - Fatal: No manageable screens found on display :0.0
il suffit de lancer compiz avec l'option supplémentaire :
LIBGL_ALWAYS_INDIRECT=1 compiz --replace --ignore-desktop-hints gconf     - OU -
LIBGL_ALWAYS_INDIRECT=1 compiz --replace --ignore-desktop-hints ccp
Ensuite, pour ajouter un décorateur de fenêtres, choisissez celui de gnome ou emerald :
gtk-window-decorator --replace         - OU -
emerald --replace
Enfin, si vous voulez quitter compiz, relancez metacity (sous Gnome) ou kwin (sous KDE) :
metacity --replace       #sous Gnome        - OU -
kwin --replace           #sous KDE

Fusion Icon permet de faire tout ceci en mode graphique.



6) Résultat

compiz-fusion Fedora 9

mardi 11 mars 2008

Regarder la TV en ligne : MaxTV

MaxTV est un client WebTV avec des fonctions avancées et inédites. Outre la lecture des chaînes TV, il permet de plus l'enregistrement et la programmation de ces derniers grâce au guide TV intégré au logiciel. Ce logiciel est disponible sous Windows, Mac et Linux.

Installation
L'installation est très simple puisqu'il n'y a rien à installer ! Juste télécharger l'archive depuis la page de téléchargement de MaxTV, extraire son contenu puis lancer MaxTV en cliquant sur "maxtv_linux".
À noter que MaxTV utilise mplayer : il doit donc être installé ainsi que les codecs Windows. Au besoin, vous pouvez utiliser le script "install.sh" correspondant à votre distribution (Fedora ou Ubuntu) dans "<path to download>/maxtv_linux/install".

MaxTV Télé Linux

Au programme
Qu'y a-t-il à la télé ce soir ? Une multitude de chaînes TV (dont plus de 120 en français, de Télé Antilles, la Chaîne Parlementaire, Télé Lyon à TV5, iTele, France24, etc.), la radio (ici on retrouve toutes les chaînes connues, y compris les belges) ainsi que des vidéos en tout genre (dont les JT/météo de TF1, etc.).

MaxTV Linux
Et pour s'y retrouver, les chaînes peuvent être classées par langue, genre, ... Un guide des programmes est également disponible. Enfin il est possible d'enregistrer une émission (ou d'en programmer l'enregistrement) juste en cliquant sur le bouton "Enregister" :

MaxTV Enregistrer Linux
Remarque : pour pouvoir enregistrer, rendez le fichier "recorder_linux" exécutable.

Inconvénients
Le premier inconvénient est la lenteur générale de l'application et son manque de réactivité. On constatera aussi quelques problèmes de stabilité (il plante de temps en temps, à moins qu'il soit vraiment très lent ?) et beaucoup de chaînes TV sont inactives.
Mais le plus embêtant, c'est la pub : elle est carrément envahissante ! Après quelques minutes ce sont des dizaines d'onglets Firefox qui sont ouverts !
And last but not least, je ne suis pas sûr que les développeurs connaissent bien Fedora : le script d'installation de mplayer pour Fedora ressemble étrangement à celui de Ubuntu, les apt-get ayant juste été remplacés par yum. Les sudo étant par contre toujours là, ce script ne risque donc pas de fonctionner (du moins sur une installation standard de Fedora) ;-) !

Néanmoins l'idée est bonne et ça me permet de bénéficier en relativement bonne qualité de chaînes dont je ne dispose pas par le câble (TV5 par exemple).

À voir aussi : Regarder la TV en ligne : Zattoo

dimanche 9 mars 2008

Regarder la TV en ligne : Zattoo

Zattoo est une plate-forme logicielle propriétaire de diffusion de chaînes de télévision via internet s'appuyant sur un réseau de Télévision peer to peer. Ce logiciel est depuis peu disponible sous Linux.

<Mis à jour> Mise à jour - 24/05/2008
Zattoo version 3.1.1 - Fedora 9
Remplacez l'étape 3 ci-dessous par
ln -s /lib/libssl.so.0.9.8g /usr/lib/zattoo/libssl.so.0.9.8
ln -s /usr/lib/libcurl.so.4 /usr/lib/zattoo/libcurl.so.3
ln -s /lib/libcrypto.so.0.9.8g /lib/libcrypto.so.0.9.8

<Mis à jour> Mise à jour - 09/03/2008
Zattoo est maintenant passé à la version 3.1.0 (toujours en Bêta) et il fonctionne mieux ! Tout d'abord l'installation est plus facile (suivez les étapes 1 et 2 ci-dessous, l'étape 3 n'est plus nécessaire, à l'exception de la commande : "ln -s /usr/lib/libcurl.so.4 /usr/lib/zattoo/libcurl.so.3" ).
Ensuite Zattoo se lance sans dorénavant sans difficulté et ne se plaint plus du plugin Flash au démarrage (point 5 ci-dessous à supprimer).
Et puis quelques nouveautés ont fait leur apparition, comme le guide des programmes en ligne par exemple
Niveaux chaînes, côté francophone (Belgique), deux nouveautés : France 24 (reste disponible en anglais aussi) et Bloomberg. À noter que, depuis mon billet original, Zattoo est disponible en France aussi.


Zattoo Linux
Version originale - 12/10/2007
Comment installer Zattoo sous linux :
  1. Télécharger le rpm Zattoo : http://zattoo.com/download/linux (vous devez d'abord créer un compte : ça prend 30 secondes). Un .deb est aussi disponible pour Debian/Ubuntu.
  2. L'installation se fait par la commande rpm ou yum : rpm -Uhv zattoo-*.rpm
  3. (N'est plus nécessaire) La suite est un peu plus délicate : il faut ajuster les liens symboliques vers les bonnes librairies (exemple ici avec Fedora) :
    ln -s /lib/libssl.so.0.9.8b /usr/lib/zattoo/libssl.so.0.9.8
    ln -s /usr/lib/esc-1.0.1/xulrunner/libgtkembedmoz.so /usr/lib/zattoo/libgtkembedmoz.so.0d
    ln -s /usr/lib/esc-1.0.1/xulrunner/libxpcom.so /usr/lib/zattoo/libxpcom.so.0d
    ln -s /usr/lib/esc-1.0.1/xulrunner/libmozjs.so /usr/lib/zattoo/libmozjs.so.0d
    ln -s /usr/lib/libplds4.so /usr/lib/zattoo/libplds4.so.0d
    ln -s /usr/lib/libplc4.so /usr/lib/zattoo/libplc4.so.0d
    ln -s /usr/lib/libnspr4.so /usr/lib/zattoo/libnspr4.so.0d
    ln -s /usr/lib/libcurl.so.4 /usr/lib/zattoo/libcurl.so.3
    ln -s /lib/libcrypto.so.0.9.8b /usr/lib/zattoo/libcrypto.so.0.9.8
    ln -s /usr/local/google-earth/libcrypto.so.0.9.8 /usr/lib/zattoo/libcrypto.so.0.9.8 -f
    ln -s /usr/lib/esc-1.0.1/xulrunner/libxul.so /usr/lib/zattoo/libxul.so.0d
    Remarque : je n'ai pas trouvé le moyen d'utiliser une autre librairie libcrypto que celle fournie par GoogleEarth. (La librairie libcrypto dans /lib permettra de lancer Zattoo mais pas de vous identifier !) Si vous avez une solution, faites-moi en part. Au pire, installer GoogleEarth...
  4. Ça y est, vous pouvez lancer Zattoo via le menu Gnome ou par zattoo_player
  5. (Erreur corrigée) S'il vous lance une erreur disant que le plugin Flash n'est pas installé, cliquez juste sur OK : ça ne perturbera pas Zattoo pour autant...
  6. En cas de problèmes, la page de téléchargement contiendra quelques infos peut-être utiles. Entre autres, /sbin/ldconfig /usr/lib/zattoo pourra résoudre des problèmes de login.
Le résultat ?
Zattoo Fedora
Assez surprenant : la qualité n'est pas mauvaise du tout ! Niveau chaînes, le choix est malgré tout assez restreint (pour le moment ?) Comme chaînes francophones, on se consolera avec les deux chaînes de la RTBF. Côté flamand c'est pas mieux : deux chaînes aussi : VT4 et Vijf TV. Côté français, c'est pire : rien ! Le service ne serait disponible dans l'Hexagone qu'à la fin 2007 (à confirmer). Tant pis : restent CNN, des chaînes allemandes à volonté, Al Jazeera, ...

À voir aussi : Regarder la TV en ligne : MaxTV